La Fête des travailleurs et travailleuses, premier mai ou premier lundi de septembre? Entrevue avec l’historien du travail Jacques Rouillard

On présente parfois la Révolution tranquille comme le moment où la classe ouvrière au Québec se serait « réveillée ». Pourtant, dès les années 1880, les ouvriers et ouvrières défilent dans les rues de Montréal et de Québec au sein de leur syndicat le premier lundi de septembre. Le mouvement prend une ampleur telle que des dizaines de milliers de travailleurs finissent par défiler, devant une foule pouvant rassembler jusqu’à 200 000, voir 300 000 spectateurs. Force est d’admettre que le mouvement ouvrier est alors bien vivant et organisé! Vous voulez-vous en connaître plus sur cette grande fête de la classe ouvrière? Pourquoi existe-t-il deux fêtes et pourquoi les syndicats défilent aujourd’hui le premier mai plutôt qu’en septembre, comme c’était le cas de la plus spectaculaire des manières pendant la première moitié du XXe siècle? Retrouvez-nous ce soir à 18h30 sur les ondes de CHYZ 94,3  pour avoir réponse à toutes ces questions et à bien d’autres!

Photographie: Char allégorique d’un syndicat féminin lors de la fête du travail en 1946 à Montréal

5279529998_6d1abdc051_b

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s