Le glissement de terrain de Saint-Jean-Vianney 50 ans plus tard, entrevue avec Jean-François LeBlanc

Le 4 mai 1971, un glissement de terrain majeur de type coulée argileuse entraînait une partie de la municipalité de Saint-Jean-Vianney et causait la fermeture définitive du village. Cette catastrophe naturelle, qui a ému la population, est depuis passée à l’histoire comme l’une des premières de cette ampleur où la télévision a pu retransmettre aux Québécois des images et des témoignages du désastre dans les jours et les semaines qui suivent. Si cet événement est la cause de pertes matérielles et, surtout, humaines importantes, il a également permis de développer de meilleures pratiques en matière de sécurité publique et d’accroitre les connaissances sur ce phénomène naturel. 

À l’occasion de son cinquantième anniversaire, l’équipe de 3600 secondes d’histoire reçoit Jean-François LeBlanc, historien spécialiste des catastrophes naturelles, pour mieux comprendre la séquence des événements, en définir les causes et examiner comment il s’est inscrit dans la mémoire collective depuis. 

Si vous désirez découvrir ce pan de l’histoire du Saguenay et l’histoire derrière cette catastrophe naturelle, nous vous invitons à écouter l’émission à l’adresse suivante : https://mr-roboto.chyz.ca/podcasts/download/2021-05-19_3600-secondes-dhistoire_chyz943_WpqMn.mp3

Bonne écoute!

Image : Le village de Saint-Jean-Vianney au lendemain du glissement de terrain (La Presse). 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s